Fermer
Nouveaux usages

Les marques conscientes de leur impact et de leur voix

Cover

De plus en plus portées par un projet sociétal et l’ambition d’avoir un impact positif, les marques transmettent de nouvelles valeurs et de nouveaux usages aux consommateurs. 
Quatre initiatives décryptées. 

Camif renonce à l’importation de meubles fabriqués hors de l’Europe

Camif est en tête de liste des sociétés à mission comme l’entend la loi Pacte votée en 2019. Pour concrétiser sa raison d’être et ses engagements, l’entreprise a annoncé qu’elle ne commercialiserait plus de meubles fabriqués en dehors de l’Europe. Désormais 78 % des meubles vendus sur le site sont français ou proviennent des pays limitrophes. La marque devient aussi éditeur de meubles avec un impact plus responsable pour contrecarrer les fabricants comme Ikea ou Amazon et ainsi aller au devant des nouvelles attentes des consommateurs. Un choix fort sur lequel la marque travaille depuis 10 ans et qui participe à transmettre son message d’entreprise responsable et durable.

M.Moustache, la marque récolte ce qu’elle a semé

Voici une entreprise qui en a sous la semelle ! Créée en 2012, l’entreprise n’avait pas intégré la dimension RSE à sa stratégie globale pourtant elle prend désormais un virage plus responsable. En lançant une opération visant à inciter les consommateurs à déposer leurs chaussures quelle que soit la marque dans des bacs à l’entrée de leurs magasins, M.Moustache fait le tri en donnant celles en très bon état à des associations et en recyclant les autres dans leurs usines au Portugal. Résultat, la semelle “[re]colte” issue des chaussures broyées en usines constitue aujourd’hui 60 % des baskets de leur collection. Un message subtil diffusé sans une once de moralisation ou de culpabilité peut inciter davantage les consommateurs à adopter les bonnes initiatives des entreprises dont elles sont clientes. L’échange, terreau de la transmission.

Image
Image
Youzd débarque sur le marché de l’électroménager d’occasion

Les freins au marché de l’occasion ? Le juste prix, la livraison et la garantie ! La plateforme Youzd a pris en considération tous ces points irritants pour proposer aux consommateurs de se tourner vers le marché de l’occasion en conservant tout le confort et la praticité du SAV d’un achat issu des enseignes traditionnelles d’électroménager. Grâce à différents partenariats, Youzd propose l’enlèvement et la livraison des meubles et des appareils d’électroménager, un spécialiste de la réparation à distance et un prix juste calculé selon le principe des enchères dégressives (un prix plancher est gardé secret par le vendeur particulier). Cette entreprise est née du besoin d’économiser les ressources de la planète et des nouvelles attentes des consommateurs qui cherchent à acheter des produits plus justes et plus durables. Entre désir et nécessité, ces deux routes devraient se croiser sans peine.

Décat’Club distribue les bons points

Avec son nouveau programme de fidélité, Décathlon récompense l’activité sportive de ses clients et les actions pour la planète organisées par les magasins et auxquelles participent les consommateurs. Une heure d’exercice physique équivaut à 100 points bonus par semaine et acheter un produit éco-conçu ou d’occasion vendu par la marque donne également à 100 points sur la carte de fidélité du client. 
Ce programme vise à encourager les comportements vertueux et pousse la marque à se tourner davantage vers des produits et des actions plus durables pour la planète.

Partagez cet article